Vegepatent n°1

Le premier numéro de Vegepatent a été diffusé vendredi dernier par la CCI du Maine-et-Loire auprès des adhérents de Végépolys.
Le CIET diffuse tous les 15 jours une lettre de veille marché sur le domaine du végétal. Végépatent se veut une lettre mensuelle et gratuite de complément, orientée technologie, afin :
– d’une part, de sensibiliser à l’importance de l’information brevet dans la diffusion de l’information scientifique et technique
– d’autre part, de valoriser le centre relais INPI du Maine-et-Loire, qu’accueille le centre de documentation de l’ISTIA

Quelques indications méthodologiques :
Les secteurs veillés sur un domaine aussi vaste que le végétal le sont sur la base d’une étude réalisée par Angers Technopole et le CIET en 2006 sur les pratiques de propriété industrielle des entreprises du secteur végétal dans la région, ainsi que sur les axes stratégiques définis par Végépolys.

Les sources d’information et les outils sont autant que possible libres, autant par philosophie que moyens :
Espacenet et Patentscope pour les sources,
– Netvibes, Newzie, Scrapbook (et d’une façon générale les plugins de veille de Mozilla Firefox, détaillés ici)

L’exploitation des résultats de la veille représentent à peu près 3h par semaine ; la rédaction de la lettre : 1/2 journée environ, soit un total de 3 jours de travail pour accoucher du document.
Je mettrais tous les mois la lettre en consultation sur le blog, autant par souci d’archivage, que pour permettre à ceux qui la liront d’échanger, suggérer, critiquer, amender…
Bonne lecture.
Télécharger le numéro 1 de Végépatent.

Publicités

Nouveautés Techniques de l’Ingénieur

C’est au tour des articles du volumes Mise en forme des métaux et fonderie de faire l’objet d’une mise à jour pouvant intéresser l’ISTIA. 3 articles, cette semaine, autour de la conception et de l’environnement dans le secteur de la fonderie.
A lire donc 🙂

  • Outillage de fonderie. Conception (Sylvain PERRET)
  • Ce dossier et son complément [M 3 586], qui traite de la partie fabrication de ce type d’outillage ont pour but d’apporter au lecteur un éclairage d’ensemble sur les outillages de fonderie, depuis leur constitution et leur conception jusqu’à leur finalité : méthodes de fabrication, matériaux et perspectives d’avenir.
    Plus d’infos…
    M 3585 / vol. MC 2 / 22 pages

  • Outillage de fonderie. Fabrication et évolution (Sylvain PERRET)

    Ce dossier complète celui sur la conception des outillages de fonderie [M 3 585] en abordant la partie fabrication jusqu’à leur finalité, à travers le survol des méthodes de fabrication, des matériaux utilisés et des perspectives d’avenir de cette filière.
    Plus d’infos…
    M 3586 / vol. MC 2 / 9 pages

  • Environnement en fonderie. Management environnemental (Bernard DUQUET)

    Le management environnemental désigne les méthodes de gestion et d’organisation d’une fonderie qui vise à évaluer de façon systématique les impacts de son activité sur l’environnement et à les réduire. Une démarche de management environnemental peut être poussée à différents niveaux, jusqu’à atteindre la reconnaissance éventuelle d’un système de management environnemental (SME). Les bénéfices d’une telle démarche peuvent être : la conformité réglementaire, la diminution du risque environnemental, une plus grande maîtrise des coûts, l’accès à certains marchés, une meilleure image et la confiance des parties prenantes. Néanmoins, la normalisation du management environnemental amène à réduire la gestion de l’environnement à l’application rigoureuse de procédures et d’instructions. Or, l’amélioration continue de la performance environnementale va au-delà, car elle engage tous les acteurs de l’écosystème entreprise avec toutes les interrelations que cela entraîne entre les acteurs internes et externes à la fonderie. La normalisation a conduit à une certaine rigidité et lourdeur du SME, qui constitue un frein à l’adhésion des PME.
    Plus d’infos…
    M 3683 / vol. MC 3 / 14 pages

Nouveautés Techniques de l’Ingénieur

3 nouveaux articles cette semaine dans les Techniques des l’Ingénieur dans le domaine de linformatique industrielle :

  • Robots synchrones, vision et applications (Laredj BENCHIKH) :
    L’évolution des contraintes de production en termes de précision et de temps de cycle nécessite des performances robotiques de plus en plus grandes et une instrumentation de plus en plus intelligente. Les robots doivent donc comporter des fonctionnaliteés matérielles et logicielles permettant de dialoguer sous n’importe quel protocole de communication et doivent pouvoir s’interfacer avec n’importe quelle instrumentation, telle que les préhenseurs, les capteurs d’efforts, les systèmes de vision, etc. Par ailleurs, ces fonctionnalités sont prises en compte dans une phase étude en avant-projet dans une de´marche de conception mécatronique optimisant ainsi les aspects mécaniques, automatiques et péri-robotiques.
    Plus d’infos…
    S7782 / vol. S3 / 12 pages
  • Langages de programmation pour systèmes automatisés : norme CEI 61131-3 (Nicolas JOUVRAY)
    Les langages de programmation des systèmes automatisés sont décrits dans deux normes complémentaires : la norme CEI 61131-3 fait l’objet du présent article ;la norme CEI 61499 est décrite dans l’article [S 8 031]. La norme CE 61131-3 définit entre autres choses, cinq langages qui peuvent être utilisés pour la programmation d’applications d’automates programmables industriels (API). Les cinq langages sont :SFC (« Sequential Function Chart ») ;FBD (« Function Block Diagram », ou schéma par blocs) ; LD (« Ladder Diagram », ou schéma à relais) ; ST (« Structured Text » ou texte structuré) ; IL (« Instruction List », ou liste d’instructions)
    Cet article présente sommairement l’architecture d’un projet d’automatisme et introduit la notion de programme, puis décrit de façon détaillée la syntaxe des cinq langages de la norme CEI 61131-3.
    Plus d’infos…

    S8030 / vol. S3 / 28 pages

  • Norme CEI 61499 : programmation distribuée et événementielle des procédés (Nicolas JOUVRAY)
    Les langages de programmation des systèmes automatisés sont décrits dans deux normes complémentaires : la norme CEI 61131-3 fait l’objet de l’article [S 8 030v2] ; la norme CEI 61499 est décrite dans l’article présent.
    La norme CEI 61499 est une méthode permettant la distribution de blocs fonctionnels CEI 61499 individuels définis pour un programme CEI 61499 répartis sur de multiples ressources. Les blocs fonctionnels standards CEI 61499 sont disponibles avec la bibliothèque CEI 61499. Dans un projet CEI 61499, on peut créer des programmes dans lesquels on insère des blocs fonctionnels de base CEI 61499 et des blocs fonctionnels composites CEI 61499. L’implémentation de CEI 61499 dans ISaGRAF est basée sur les normes CEI 61499-1 et CEI 61499-2.
    Plus d’infos…

    S8031 / vol. S3 / 6 pages

****************************************************************************************************************

RAPPEL : Les articles des techniques de l’ingénieur sont téléchargeables au format PDF, au sein du réseau de l’Université d’Angers
****************************************************************************************************************

The Wall

Le centre de documentation de l’ISTIA accueille depuis quelques années un relais documentaire INPI, à destination des porteurs de projets, créateurs d’entreprise… qui souhaitent notamment déposés des brevets.
Afin de valoriser ce relais INPI, j’ai décidé de réaliser une lettre de veille brevet mensuelle à destination du pôle de compétitivité Végépolys.
On en verra le premier numéro la semaine prochaine.
A l’occasion du colloque CONFERE 2008, organisé par l’ISTIA Innovation, qui s’est déroulé du 3 au 4 juillet à l’ENSAM d’Angers, il a été conçu un poster décrivant la méthode utilisée pour réaliser cette veille brevet.

Ce poster a été réalisé par Simon Abraham, étudiant en Master 1 Innovation Technologique de l’ISTIA, qui a brillamment travaillé ces 3 derniers mois à la méthodologie et à la réalisation de cette veille technologique thématique. Je profite donc de ce post pour le remercier pour son implication, son sérieux et la qualité de son travail.

Poster Végépatent