Quatre cents brevets déposés chaque année dans la région Pays de la Loire

Vu dans Ouest-France du 18 novembre 2008, un panorama du portefeuille brevet de la région de la Pays de la Loire (ci-dessous le résumé de la revue de presse de la CCI Maine & Loire) :

« La région des Pays de la Loire a comptabilisé 403 dépôts de brevets en 2007, se plaçant 5e région de France. 162 brevets ont été déposés en Loire-Atlantique (Atmel est le 1er déposant), 84 en Maine-et-Loire (Dorel France), 66 en Sarthe (Serac), 59 en Vendée (Atlantic industrie), 32 en Mayenne (Dirickx). Délivrés par l’Institut national de la propriété industrielle (Inpi), ces brevets concernent principalement le bâtiment, et les travaux publics, les biens de consommation et les transports. Le dépôt d’un brevet coûte environ 4 000 euros. L’entreprise Dirickx, spécialiste des clôtures, portails, contrôle d’accès et sûreté, investit 80 000 euros dans les brevets chaque année, gage de savoir valorisé et protégé. L’innovation est pour l’entreprise une priorité stratégique. En ces temps de crise, « il faut être dans le coup, le jour où l’économie repart ». »

L’occasion de rappeler que le centre de documentation de l’ISTIA est également relais documentaire INPI et qu’il apporte son soutien aux porteurs de projets, créateur d’entreprise, ainsi qu’au 8ème Appel à Idées Innovantes, organisé par Angers Technopole.

Publicités

Oser l’innovation

La revue Futuribles de septembre 2008 (n°344), consacre le coeur de son numéro à l’innovation avec un article majeur : le compte-rendu par André-Yves Portnoff, aux Journées de Margaux de juin 2008 consacrée au dynamisme de l’innovation dans les PME :

Deux journées de débats sur le thème de l’innovation ont été organisées, les 26 et 27 septembre 2007, à Margaux, en Gironde, par Oséo, établissement public destiné à financer et accompagner l’innovation dans les petites et moyennes entreprises (PME) françaises, et par le conseil régional d’Aquitaine. Ces « Entretiens de Margaux », esquisse d’un « Davos de l’innovation », se tiendront à nouveau en 2009 ; ils visent à dynamiser et transformer l’innovation en France, en mobilisant les acteurs phares en ce domaine : les PME.
André-Yves Portnoff, qui a participé à cet échange entre 200 personnalités venues du monde entier, propose, dans ce numéro de rentrée, un dossier spécial situant les enseignements des Entretiens de Margaux 2007 dans la perspective des événements intervenus depuis et de différents travaux récents. Outre les articles de Jean-Paul Colin, Edgar Morin, Hervé Sérieyx et Jean-François Zobrist, André-Yves Portnoff présente ici les principaux éléments à retenir pour la France mais aussi l’Europe.
L’heure est grave, affirme-t-il, diagnostiquant un cruel déficit d’innovation technique et organisationnelle. Les conséquences économiques et sociales pourraient se révéler de plus en plus lourdes, faute d’investissement suffisant des grands groupes et de vision de long terme en matière industrielle. Il est plus qu’urgent de créer un contexte permettant aux PME d’exprimer et valoriser leur innovation, de croître pour prendre la relève de grands groupes vieillissants. Cela passe par la suppression des nombreux blocages existants, par des méthodes de management d’inspiration plus humaniste, par plus de partenariats et, plus généralement, par une véritable révolution culturelle rompant avec un jacobinisme excessif et un cartésianisme réducteur, révolution qui tarde à voir le jour en France, comme dans l’Union européenne.

Personnalité majeur de la prospective et de l’impact des technologies sur l’humain, André-Yves Portnoff intervient au sein de la filière Innovation de l’ISTIA. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont quelques-uns sont disponibles au centre de documentation.
Son dernier ouvrage, Repenser les biotechnologies, est une réflexion sur l’impact des biotechnologies
dans nos sociétés. Il y suggère notamment d’y étendre leur utilisation à d’autres domaines de recherche afin qu’elles deviennent facteur de production et de transformation industrielle.
A emprunter, à lire et méditer…